L'Agriculteur Charentais 02 avril 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Crédit agricole : Louis Tercinier, nouveau président de la CACMDS

Un nouveau président, un hommage au sortant, un bilan positif, la banque verte se porte bien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Louis Tercinier
Louis Tercinier - © AC

Alain Minault partant, Louis Tercinier a donc logiquement accédé à la présidence de la caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux Sèvres, mercredi dernier. Et c’est dès jeudi, qu’il annonçait les chiffres de l’année écoulée pour la banque verte. A 54 ans, ce céréalier viticulteur, déjà président de la SICA Atlantique, mais aussi présent à la coopérative Charentes Alliance, père de 7 enfants, mène de front une exploitation familiale viticole à Chermignac près de Saintes avec son fils Matthieu et une entreprise, avec sa sœur Catherine, de négoce de spiritueux. Artisan du transfert du siège sur La Rochelle, il annonçait, jeudi la rénovation de toutes les agences pour 2017. Selon le directeur général, Jean Guillaume Ménès, la collecte d’épargne de la caisse régionale progresse (+1,8 % d’encours de crédits, +1,5 % d’encours d’épargne, +2,6 % d’activité d’assurance) mais moins de prêts (notamment auprès des collectivités locales), moins d’activité dans l’immobilier avec la filiale Square Habitat. Le produit net bancaire est en légère baisse (-1%) même si en 2014 la caisse a renoué avec les dividendes. Entre taux à la baisse et plafonnement des frais par rapport à la concurrence, les prix bancaires sont bas, estime Jean-Guillaume Ménès. Autant le président que le directeur général ne sont pas revenus sur le transfert : 100 M€ entre siège et rénovation d’agences.

Lire la suite dans notre édition du 3 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui