L'Agriculteur Charentais 22 septembre 2016 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Crédit Agricole : Que devient l’ancien siège de Saintes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Les délais sont tenus.» Voilà les propos des personnels dirigeants du Crédit agricole de la caisse régionale. Depuis le début de la semaine, c’est le grand transfert des sièges de Saintes et de Niort. En créant un site unique à La Rochelle, la caisse régionale souhaitait «regrouper» ses forces en un seul lieu. Sans pour autant abandonner les sites de Saintes et de Niort. En restant propriétaire du site de Saintes, elle a discuté avec la CdA de Saintes, la ville de Saintes et l’Etat. C’est ainsi que le siège est devenu «cité entrepreneuriale». En un mot, favorisant l’entreprenariat, avec «moyens et ressources» pour la création et le développement des entreprises.

Lire la suite dans notre édition papier du 16 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.