L'Agriculteur Charentais 19 novembre 2015 à 08h00 | Par Marie-Laure Rousseau

CRIEL : On a reprécisé ses missions

Le toilettage semblait nécessaire pour être plus pertinent et efficace. La Vendée reste dans son bassin d’origine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jerome CHABANNE

Réunies en assemblée générale, le jeudi 12 novembre après midi, les 3 familles du CRIEL Charentes Poitou ont validé de nouveaux statuts. L’objectif : redéfinir le rôle du CRIEL et se faire reconnaître comme section du CNIEL. Les évolutions réglementaires liées à l’OCM unique et à la loi d’avenir rendaient nécessaire la réorganisation des CRIEL et le toilettage de leurs statuts. Désormais la seule interprofession reconnue pour le lait de vache est le CNIEL qui est donc responsable de l’action interprofessionnelle sur l’ensemble du territoire et le seul signataire d’accords interprofessionnels étendus.

Lire la suite dans notre édition papier du 20 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».