L'Agriculteur Charentais 18 juin 2015 à 08h00 | Par G.R

Crise bovine : Les éleveurs demandent aux abattoirs de faire front commun contre les GMS

Des éleveurs de la région se sont relayés nuit et jour pour bloquer l’abattoir Elivia à Bressuire, dans l’espoir que la réunion de la filière, le 17 juin avance sur le prix de la viande.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alain Chabauty président de la section viande bovine régionale et Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres qui, lundi matin, 15 juin, est venu dire aux éleveurs  : "j'estime que l'Etat a un vrai rôle à jouer dans la médiation que vous demandez entre les transformateurs et les grandes surfaces"
Alain Chabauty président de la section viande bovine régionale et Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres qui, lundi matin, 15 juin, est venu dire aux éleveurs : "j'estime que l'Etat a un vrai rôle à jouer dans la médiation que vous demandez entre les transformateurs et les grandes surfaces" - © agri79

Jusqu’à soixante-dix manifestants lors de la mise en place du blocage de l’abattoir de Bressuire (79), dimanche soir. Avec tracteurs, remorques, fourches et bennes, déversant du fumier dans l’enceinte de l’établissement, ils ont installé un campement prévu pour trois jours. Des éleveurs de bovins venus des Deux-Sèvres, de la Charente Maritime, mais aussi des autres départements de la région, se sont relayés sur le site jusqu’à mercredi 17 juin.

Lire la suite dans notre édition du 19 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
134,60 ME
Au 10 juillet, la consommation des crédits de l’enveloppe 2015/16 du programme français de l’OCM vitivinicole atteint 134,6 ME d’euros, dont : 64,6 M€ pour la restructuration et la reconversion du vignoble ; 43 M€ pour les investissements des entreprises ; 23,4 M€ pour la promotion sur les marchés des pays tiers et 3,6 M€ pour les prestations viniques.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui