L'Agriculteur Charentais 13 mars 2014 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Cultures - Chantons sous la pluie ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon les services régionaux de la DRAF, il a plu deux fois plus en février qu’à l’ordinaire. Selon eux, il y a +0,7 % de cultures de blé tendre en place début mars en Charente-Maritime, mais un nouveau recul des surfaces consacrées au blé dur (-4,5 %), mais une progression des orges et des escourgeons de 12,1 %. Quant aux colzas, ils connaissent un sérieux bond (+45 %) cette année pour atteindre 18 000 ha sur les 103 000 ha que compte actuellement en cultures le Poitou Charentes, plaçant le département au troisième rang derrière la Vienne (51 000 ha) et les Deux-Sèvres (24 000 ha).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 6,7 %
Les surfaces régionales en oléagineux Progressent de 6,7 % par rapport à 2016-2017. D’après Agreste Nouvelle Aquitaine, qui a établi un premier bilan 2018, «Ce sont essentiellement les départements du nord de la région qui portent cette hausse : Vienne (+ 17, 5%), Deux-Sèvres (+ 8 %) et Charente-Maritime (+ 7,6 %).»

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui