L'Agriculteur Charentais 13 octobre 2016 à 08h00 | Par AC

Dépérissements : Identification d’agents pathogènes dans le cognaçais

Une action menée depuis 2007 a permis d’identifier plusieurs maladies : BDA (Côtes-de-Provence Sainte-Victoire, Côteaux d’Aix-en-Provence, Bourgogne) lié à Neofusico-ccum parvum, la verticilliose (Chablis, Sancerre) associée à Verticillium longisporum, un dépérissement lié au Phomopsis viticola (Sussex, Côtes-de-Provence Sainte-Victoire). L’Institut de la vigne et du vin explique sur son site internet qu’ “un autre dépérissement a été observé dans le vignoble de Cognac. Il se traduit par des tigrures de feuilles et des nécroses sectorielles de couleur brune dans le rameau commençant à partir de bourgeons. Il est associé au champignon Diplodia mutila. D’autres maladies ont été observées mais les causes ne sont pas encore connues.” L’institut rappelle que son travail consiste à les identifier.”

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui