L'Agriculteur Charentais 08 août 2013 à 10h59 | Par l'Agriculteur Charentais

DEPHY ECOPHYTO - Bilan de campagne du millésime 2012

La Chambre d’agriculture a mis en place un réseau de fermes de références viticoles Ecophyto. Bilan de l’année 2012.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
10 fermes de références viticoles Ecophyto sont réparties sur le département.
10 fermes de références viticoles Ecophyto sont réparties sur le département. - © Agriculteur Charentais

La Chambre d’agriculture de la Charente Maritime a mis en place en 2012 un réseau de fermes de références viticoles Ecophyto. L’objectif de ce réseau est de mesurer la faisabilité d’une réduction de 50% des intrants phytosanitaires à l’horizon 2018. Avec 10 fermes réparties sur l’ensemble du département, la vision globale du millésime 2012 est riche d’enseignements.

2012, ce que l’on retiendra !
Vague de froid intense en février (plusieurs jours à -10°C), pluies abondantes associées à des températures basses en avril, débourrement difficile et tardif, forte hétérogénéité des stades, pousse de l’herbe favorisée. Climat frais et pluvieux en juin, floraison difficile avec localement de la coulure et/ou du millerandage. Mildiou discret en début de saison, sortie virulente la 1ère quinzaine de juin. Localement, symptômes d’oïdium. Absence de pluies en août et pics de chaleur, quelques dégâts d’échaudage, des symptômes de sécheresse sur les jeunes plantations. Progression spectaculaire des symptômes de maladies du bois.

Lire la suite dans l'édition du 9 août.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui