L'Agriculteur Charentais 25 juin 2015 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Des opérations «séduction» sur le salariat en agriculture

Promouvoir une image actuelle de l’agriculteur, tel était l’objectif de la première semaine du salariat agricole, du 9 au 17 juin.Et quoi de mieux qu’une visite d’exploitation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au bout du rang de vignes, Jean-Paul Bégouin explique les termes «techniques» liés aux emplois saisonniers : relevage, taille, tirage, bourgeons, lattes...
Au bout du rang de vignes, Jean-Paul Bégouin explique les termes «techniques» liés aux emplois saisonniers : relevage, taille, tirage, bourgeons, lattes... - © AC

Sensibiliser des prescripteurs et conseillers d’orientations sur le salariat en agriculture, c’est bien. Aller sur une exploitation pour en parler, c’est encore mieux ! C’est cette démarche qu’a effectuée l’Arefa Poitou-Charentes (association régional, emploi, formation en agriculture), du 9 au 17 juin. Une nouvelle action sera programmée fin septembre, cette fois-ci, à destination des demandeurs d’emploi. Dans le département, deux visites étaient organisées : dans un élevage caprin, à l’EARL de l’Angle Giraud, à St Jean de Liversay et à Ste Lheurine, sur une exploitation viticole, la SARL Logis du Cru, chez Anne Bégouin. La vingtaine de personnes présentes, à cet après midi du 11 juin, a pu découvrir l’univers du monde viticole et les attentes en matière de salariat. C’est d’ailleurs dans la salle de distillerie qu’ils ont été reçus. En choisissant ce secteur d’activité, Rachel Lemaire, chef de projet à l’Arefa  rappelle que «cette filière est représentative», avec  5000 exploitations sur la région délimitée Cognac. Elle génère 18 000 emplois.

Lire la suite dans notre édition du 26 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).