L'Agriculteur Charentais 26 avril 2018 à 17h00 | Par Grégoire Bouton

Devant les attaques, il est primordial de rester soudés et solidaires

Les chasseurs du département se sont réunis en assemblée générale à Saintes ce samedi 21 avril.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dominique Bussereau assure le président  Christophe Bouyer de son opposition au projet éolien de l’estuaire et l’invite à une prochaine rencontre pour renouveler le contrat d’objectifs.
Dominique Bussereau assure le président Christophe Bouyer de son opposition au projet éolien de l’estuaire et l’invite à une prochaine rencontre pour renouveler le contrat d’objectifs. - © fdc17

Dans un contexte tourmenté par une société en pleine mutation, la chasse cherche sa place tout en revendiquant ses racines et ses valeurs.
Chasser les idées reçues et se défendre face à la haine qui se déverse sur les réseaux sociaux contre la chasse. Les structures cynégétiques font le constat qu’elles ne sont pas suffisamment armées contre les idées véhiculées sur ces réseaux par un courant de pensée aussi violent que minoritaire qui condamne toute intervention de l’homme, fût-elle dictée par des impératifs de sécurité et de santé publique.

Lire la suite dans notre édition papier du 27 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui