L'Agriculteur Charentais 22 décembre 2016 à 08h00 | Par Actuagri

Directives «Nitrates» : La Commission européenne met fin au contentieux avec la France

La France n’est plus en contentieux quant à l’application de la Directive «Nitrates ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les efforts continus du monde agricole ont permis de faire basculer la situation.
Les efforts continus du monde agricole ont permis de faire basculer la situation. - © E.Bignon

Dans un communiqué du jeudi 8 décembre, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll salue la décision prise par la Commission européenne de mettre fin au contentieux engagé à l’encontre de la France sur l’application de la directive «Nitrates». Pour rappel, la France avait été condamnée le 4 septembre 2014, par la Cour de justice de l’Union européenne, pour ne pas être parvenue à respecter la directive de 1991, relative aux nitrates et les pollutions d’origine agricole. En «précontentieux» depuis 2010, elle risquait de devoir payer une amende de plus de 20 millions d’euros. Stéphane Le Foll a tenu à féliciter «l’énorme travail accompli par les agriculteurs et les services de l’Etat», dans la résolution de cette situation problématique. Les bonnes pratiques, instaurées par bon nombre d’entre eux, comme le stockage de fumier au champ ont donné des résultats concluants.

Lire la suite dans notre édition papier du 16 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).