L'Agriculteur Charentais 27 avril 2017 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Eau : Des niveaux quand même insuffisants

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Comme février, le mois de mars est doux pour la saison, parmi les 5 plus doux depuis plus de 50 ans. Il est également pluvieux, principalement en 1ere semaine, puis le 12 et autour du 20. Ses cumuls de 60 à 80 mm sur la Vienne, le nord-est des Deux-Sèvres et le sud-ouest des Charentes, et de 80 à 100 mm sur un axe nord-ouest / sud-est, en font un mois de mars excédentaire en pluies, globalement de 30 à 60%, ponctuellement 80%. Selon les chiffres de l’observatoire régional, l’humidité des sols est proche de la normale début avril. Fin mars, 76 piézomètres présentaient un niveau inférieur à la moyenne interannuelle, soit près de 64,9% du parc tous types de nappes confondus, dont 3,4% inférieurs aux minima (contre 88,8% fin février). 35,1% des piézomètres indiquent des niveaux proches ou supérieurs à la moyenne, dont la moitié proche de la moyenne, contre 11,2% ≥ moyenne fin février.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui