L'Agriculteur Charentais 02 novembre 2017 à 14h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Eau en Charente maritime, nouvelles restrictions

les services préfectoraux ont pris un nouvel arrêté de restrictions des usages de l'eau dans le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Au vu de la sitution hydrologique actuelle et de l'absence de pluviomètrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé des mesures suivantes, au travers de 2 arrêtés :

- interdiction de tout les prélèvement d'eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d'eau à usage d'irrigation agricole et de tous les plans d'eau, sur l'ensemble du département de la Charente-Maritime ( à l'exclusion des réserves de substitution disposant de seuil de gestion dans leurs arrêtés d'autorisation)

- interdiction de manoeuvres des vannes et empellements des ouvrages de retenues pouvant modifier le régime hydraulique des cours d'eau. Les ouvrages devront être en position fermée haute pour atteindre la réserve maximum de la retenue amont.

Ces dispositions entrent en vigueur à compter du mercredi 1er novembre 2017 et jusqu'au 15 décembre 2017. Elle spourront faire l'objet d'arrêtés d'abrogation de façon anticipée si l'évolution de la situation hydrologique le justifie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui