L'Agriculteur Charentais 19 décembre 2013 à 08h00 | Par Thierry Michel

Économie - Les Européens retrouvent un peu d’optimisme pour leurs achats de Noël

’enquête annuelle Deloitte sur les intentions de dépenses de fin d’année en Europe vient de sortir. Tour d’horizon européen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Deloitte

À l’occasion des fêtes de fin d’année, Deloitte a publié sa 16e édition de l’étude de Noël sur les intentions d’achat des consommateurs européens. Pour cela, le spécialiste de l’audit a consulté un panel de 17 354 consommateurs dans 18 pays de l’Europe de l’Ouest, de l’Est et l’Afrique du Sud, au cours des 2e et 3e semaines de septembre 2013.Les Européens prévoient, pour la première fois depuis 2008, un budget en légère hausse de 0,7 % à 450 euros. Des pays comme la Suisse (+ 3 %), l’Allemagne (+ 6,7 %), le Danemark (+ 1,1 %) et la Finlande (+ 1,3 %) tirent ce budget vers le haut. Mais ce dernier sera encore en nette baisse dans un pays comme la Grèce (- 12,8 %) et, dans une moindre mesure, le Portugal (- 2,3 %). Le budget des Espagnols est lui prévu à la hausse (+ 1 %). La majorité des budgets des consommateurs par pays progressent. Seuls ceux des Français, des Irlandais, des Portugais, des Italiens et des Grecs reculent.
Hit-paradeEn 2013, les Européens restent tout à fait classiques quant à leurs arbitrages entre les différents postes du budget de Noël : les cadeaux et nourriture, comme d’habitude restent en tête des dépenses. C’est encore plus net pour les cadeaux qui deviennent leaders des intentions d’achats dans des pays comme la Suisse, le Luxembourg ou encore le Danemark alors qu’ils continuent d’être privilégiés en Irlande, en France, en Allemagne ou encore en République Tchèque. Du côté de la Grèce, on pense favoriser les dépenses de divertissements en cette fin 2013.Le champion des dépenses globales est l’Irlande, et de loin, devant le Luxembourg et la Finlande. Les moins dispendieux sont la Pologne, les Pays-Bas et le Portugal. Les Irlandais, les Danois et les Finlandais seront les plus généreux en matière de cadeaux alors que les Luxembourgeois, les Irlandais et les Finlandais dépenseront le plus dans la catégorie nourriture/boisson.De façon générale, si les livres et les chèques-cadeaux arrivent en tête des cadeaux que l’on souhaiterait recevoir, l’argent devient incontestablement le premier cadeau souhaité dans toute l’Europe. Mais si l’on introduit la notion d’offrir à la famille et aux amis hors personnes mineures, les vêtements/chaussures, cosmétiques/parfums pointent en tête dans certains pays. Pour les adolescents, les jeux-vidéos viennent toujours troubler ce classement mais de façon un tout petit peu moindre qu’en 2012. Quant aux enfants de moins de 12 ans, le choix est très clair cette année : priorité absolue aux jeux éducatifs et ce à peu près partout en Europe. Cette progression se fait au détriment des peluches/poupées.

Lire la suite dans notre édition du 20 décembre

Focus
Budget français en baisse
Pour ce qui concerne la France (panel de 1 595 répondants), Deloitte prévoit un budget moyen de 531 euros par ménage pour les fêtes de Noël, soit une baisse globale de 0,9 % comparé à l’année 2012. La France s’inscrit ainsi à rebours des Européens dans leur ensemble. Plus de la moitié (57 %) des Français sont prêts à dépenser pour se faire plaisir et oublier la crise, comme l’an passé. Ils seraient aidés en cela par des promotions attractives pour 46 %, en forte hausse par rapport à l’an dernier (33 %).Par ailleurs, 57 % des dépenses, soit 302 euros, seront allouées aux cadeaux. Ce budget cadeaux recule donc de 2,7 % par rapport à l’an passé, car «c’est sur ce budget qu’ils comptent faire des économies». Les ménages français consacreront 175 euros, soit 2 % de plus qu’en 2012, au poste nourriture/boisson et 54 euros, soit + 0,2 %, aux dépenses de divertissements. Quand on rentre dans le détail des dépenses, «le livre confirme son succès de l’an dernier en 1re place des cadeaux offerts et reste un des cadeaux les plus souhaités» note Deloitte avant de poursuivre : «Plus que jamais, Noël reste la fête sacrée des enfants pour les Français. Ils privilégieront nettement les cadeaux aux enfants qui représenteront 47 % de leur budget cadeaux au détriment des cadeaux pour les adultes qui feront, eux, l’objet d’arbitrages. Avec un budget contraint, les Français optent également cette année pour un nombre inférieur de cadeaux, mais d’une valeur plus importante, soit 3,5 cadeaux pour une valeur moyenne de 49 euros. Derrière le livre, l’argent est le cadeau le plus souhaité. Côté cadeaux offerts, les livres arrivent en tête devant les chocolats, les parfums et cosmétiques. Cet ordre est inchangé par rapport à l’an passé».Autres enseignements de cette enquête : les consommateurs Français privilégieront le critère éducatif des jouets offerts pour les enfants et rechercheront systématiquement les offres promotionnelles. Enfin, les achats seront effectués plus tôt que les autres années alors que l’utilisation d’internet progresse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui