L'Agriculteur Charentais 11 janvier 2018 à 08h00 | Par Samia Pelletier Ingénieur Réseau

Ecophyto : Un groupe Dephy«Pommes» dans les Charentes

Réduire l’utilisation des pesticides tout en maintenant la performance économique des exploitations, tel est l’objectif donné au programme Dephy Ferme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les variétés naturellement résistantes à la tavelure, comme la variété Goldrush® ou Delisdor® (ci-dessus) nécessitent moins de traitements fongicides, mais doivent être mieux connues des consommateurs.
Les variétés naturellement résistantes à la tavelure, comme la variété Goldrush® ou Delisdor® (ci-dessus) nécessitent moins de traitements fongicides, mais doivent être mieux connues des consommateurs. - © Pépinières du Valois

Localisées entre Barbezieux, Saintes et Sablonceaux, douze exploitations membres de la Sica La Charentaise fruitière ont constitué un groupe «Dephy Ferme pommes» début 2017. Le groupe, composé de producteurs en conventionnel et d’un producteur bio, sur des surfaces allant de 1,5 à 58 hectares, est accompagné dans sa démarche par Samia Pelletier, conseillère de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime et ingénieur réseau Dephy.

Lire la suite dans notre édition du 12 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
1 Mhl
C’est le chiffre des ventes des vins de France. A 9 mois de la campagne 2017/18, toutes couleurs confondues, les volumes de ventes cumulées sont supérieurs à ceux de la campagne antérieure, en Vin De France (SIG) (+ 26 %) et en vins IGP (+ 5 %). Toutefois, les données issues des contrats d’achat continuent de faire apparaître un certain ralentissement des transactions à mettre en relation avec la faiblesse des disponibilités globales.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui