L'Agriculteur Charentais 29 juin 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Edition 2017 : Le business des alcools réuni à Vinexpo

Le monde entier était au rendez-vous : des vins aux champagnes, des spiritueux aux liqueurs. Tour du monde vinicole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Bien sûr, c’est la «foire» : des immenses halls, plusieurs, des centaines de stands, moins luxueux qu’ils ne le furent il y a quelques Vinexpo, beaucoup de visiteurs étrangers, des palabres, des dégustations, des heures en arguments de vente en explications des savoir-faire, des originalités, des spécificités des vins, des bouteilles, des champagnes, des contenants, des spiritueux, des modes d’expéditions, des rouges, des rosés, des blancs. Bien sûr, sous des couverts de belles présentations, on commerce de par le monde. Bien sûr, on revoit les commerciaux, les importateurs, les acheteurs des grands réseaux de la RHD, du tourisme mondial. Bien sûr, les conférences et les rencontres tracent les contours d’un monde changeant sous des apparences d’immuabilité. Bien sûr que l’on peut s’étonner de la forte présence de producteurs d’autres pays, ceux du Sud, ceux des Amériques.

Lire la suite dans notre édition papier du 30 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.