L'Agriculteur Charentais 12 février 2015 à 08h00 | Par Guillaume de Werbier

EDT : Les prix des machines agricoles s'envolent, les entrepreneurs souffrent

Les entrepreneurs des territoires doivent faire face à la hausse des prix du matériel agricole. Les EDT Poitou-Charentes réfléchissent aux moyens de s'adapter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La mise en place de normes antipollution sur les moteurs a pesé dans les prix des engins agricoles.
La mise en place de normes antipollution sur les moteurs a pesé dans les prix des engins agricoles. - © VR

Les prix des machines agricoles augmentent d'année en année. «Mythe ou réalité ?» se demandaient en assemblée générale la semaine dernière au lycée agricole de Venours, les entrepreneurs des territoires Poitou Charentes, tout en se doutant quand même un peu de la réponse. Laquelle d'ailleurs ne s'est pas faite attendre bien longtemps.Dès l'entame des échanges, Jean-Noël Louis, responsable marketing à Claas France, coupe court à tout suspens : «C'est une réalité. Les tracteurs, les machines automotrices, les moissonneuses batteuses, ont augmenté de façon importante ces cinq dernières années.» En cause, en particulier, les évolutions successives des normes anti-pollution (réduction des oxydes d’azote par exemple) établies à l'échelle internationale. «Sur un tracteur de 200 CV, le coût du moteur dans le coût de revient du tracteur est d'environ 20 %», précise Jean-Noël Louis. «Mais en cinq ans, il y a aussi eu des améliorations technologiques, au niveau des cabines, du relevage… Quand on cumule l'ensemble, on arrive à des hausses qui atteignent plus de 20 %. Mais on ne constate pas toujours, selon le type de tracteurs, ou d'engins, cette hausse, parce que les constructeurs ainsi que les concessionnaires ont réduit leurs marges de façon à ce que l'utilisateur final puisse investir dans de nouveaux produits.» Claas dit ne pas constater de chute de ses ventes.

Lire la suite dans notre édition du 13 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui