L'Agriculteur Charentais 20 février 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Elections - Aux urnes, citoyennes et citoyens !

Dans moins d’un mois, on renouvelle les conseils municipaux et par-là même certains maires. Quelques changements pour ce scrutin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

On s’active ardemment dans les services préfectoraux. Les élections sont maintenant dans moins d’un mois. Si tout le matériel de vote doit être prêt, la «mécanique» électorale ne peut souffrir d’erreurs. On votera les 23 et 30 mars prochains pour élire les conseils municipaux et désigner les représentants aux instances communautaires. 491 022 personnes sont appelées à voter en Charente-Maritime dans les 472 communes. Cela fait 6 916 conseillers municipaux à élire dont 472 conseillers communautaires, ceux qui siégeront dans les intercommunalités, les communautés de communes ou d’agglomération (dans les communes de plus de 1000 habitants) et 365 autres conseillers communautaires pour les communes de moins de 1000 habitants. Le plus petit nombre de conseillers est 7 (Blanzac sur Boutonne, Chatenet, Givrezac, La Frédière 78 hab, Lussac, Romazières, Saleignes 63 hab.,St Romain sur Gironde 53 hab., ou le Pin), le plus grand nombre dans cette catégorie est 49 (La Rochelle)

Dans les communes de moins de 1000 habitants
Elles sont 330 en Charente-Maritime, dont la majorité dans l’arrondissement de Saint Jean d’Angély et de Haute Saintonge. Pour ces élections dans mes communes de moins de 1000 habitants, le mode de scrutin ne change pas : les conseillers municipaux sont élus au scrutin plurinominal majoritaire. Mais il est possible de voter pour les candidats qui se présentent individuellement ou par liste. Il est possible d’ajouter ou de retirer des noms sur un bulletin de vote (c’est le panachage). Les suffrages sont comptés individuellement. Mais cela en est fini avec le vote pour quelqu’un qui ne se serait pas porté candidat. Comme avant. Il faudra voter suivant la liste des candidats affichés dans le bureau de vote. Les conseillers communautaires (380 pour ces 330 communes) ne seront pas élus lors de ce scrutin. Seront conseillers communautaires le ou les conseillers municipaux de la commune figurant en premier dans un tableau qui classera en tête le maire, puis les adjoints, puis les conseillers municipaux selon le nombre de suffrages qu’ils auront obtenus. 

Dans les communes de 1000 à 3 500 habitants
Elles sont 142 en Charente-Maritime principalement dans les arrondissements de La Rochelle, Saintes et Rochefort. Là aussi le mode de scrutin change : les conseillers municipaux ne sont plus élus au scrutin majoritaire comme lors des élections de 2008, mais au scrutin de liste bloquée. Plus possible de panacher (ajouter des noms ou en retirer), sinon le bulletin est nul. Les conseillers communautaires (457 dans ces 142 communes) seront élus en même temps sur le même bulletin de vote. Ces deux listes ne peuvent pas être séparées. Et les candidats au poste de conseillers communautaires sont obligatoirement issus de la liste des candidats au conseil municipal. 

Pour les communes de plus de 3500 habitants
Aucun changement : vote au scrutin de liste bloquée. Seul changement, les conseillers communautaires seront élus en même temps sur le même bulletin de vote. Dans les communes de La Rochelle, Rochefort, Royan, Saintes, les candidats seront soumis au contrôle des comptes de campagnes. Attention, il sera nécessaire de présenter sa pièce d’identité lors des votes de mars prochain dans toutes les communes. Il y a 2457 Européens appelés aussi à voter dans le département pour cette élection dans les 769 bureaux de vote.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui