L'Agriculteur Charentais 19 mars 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Élections départementales : Un nouveau département se dessine dans les urnes

On vote ce dimanche pour élire de nouveaux conseillers dans de nouveaux cantons.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Voter pour élire leurs conseillers départementaux, qui formeront l'assemblée qui dirige le département, pour une durée de 6 ans.
Voter pour élire leurs conseillers départementaux, qui formeront l'assemblée qui dirige le département, pour une durée de 6 ans. - © S.DEVÉ

Les dimanches 22 et 29 mars 2015, les électeurs sont appelés à voter pour élire leurs conseillers départementaux, qui formeront l'assemblée qui dirige le département, pour une durée de 6 ans. Les modifications suivantes ont été apportées à la loi électorale :- les conseils généraux et les conseillers généraux seront dénommés respectivement conseils départementaux et conseillers départementaux ;- les conseillers départementaux sont désormais élus au scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours : deux conseillers départementaux de sexe différent formant un binôme seront élus dans chacun des 27 cantons de Charente-Maritime, au scrutin majoritaire à deux tours. Chacun des élus aura un remplaçant du même sexe, pour garantir la parité en cas de remplacement. Ainsi 4 noms figureront sur les bulletins, sans panachage possible, ni rayure possible. Les bulletins comportant des noms rayés ou panachés seront considérés comme nuls.- ces élections auront lieu dans le cadre de la nouvelle carte cantonale dont les limites ont fait l'objet d'une révision générale entre mars 2013 et février 2014.

Qui peut voter ?
Pour pouvoir voter, les électeurs doivent être de nationalité française, âgés de 18 ans, jouir de leurs droits civils et politiques, n'être dans aucun des cas d’incapacité prévus par la loi et être inscrit sur les listes électorales. Les scrutins de l’année 2015 se feront sur les listes arrêtées le 28 février 2015 et issues de la dernière révision correspondant aux demandes d’inscriptions déposées jusqu’au 31 décembre 2014 et aux inscriptions d’office des personnes qui atteignent 18 ans avant la date du scrutin. 

Le vote par procuration
Si un électeur n’est pas disponible le jour du scrutin, il peut faire établir une procuration pour permettre à une personne inscrite sur la liste électorale de sa commune de voter à sa place. La procuration sera établie au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d’instance du domicile ou du lieu de travail. Elle peut être faite sur le formulaire cartonné de demande de vote par procuration disponible au guichet de l'une de ces autorités. Par ailleurs, depuis cette année, l’électeur peut également gagner du temps et préparer sa demande depuis son domicile. Le formulaire de demande de vote par procuration est désormais accessible sur http://service-public.fr/ . Il peut être rempli sur ordinateur puis imprimé. L’électeur doit ensuite l’apporter au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d'instance du domicile ou du lieu de travail.Tous les documents utiles sont consultables sur le site internet des services de l’État en Charente-Maritime, à la rubrique électionshttp://www.charente-maritime. gouv.fr/

Pour être élu

Pour être élu au premier tour, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages égal au quart des électeurs inscrits. Pour pouvoir se présenter au second tour, le binôme doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% des électeurs inscrits dans le canton. Si un seul binôme remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se présenter au 2nd tour. Si aucun ne remplit la condition, les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui