L'Agriculteur Charentais 27 novembre 2015 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Électricité : Électricité, quel contrat ?

Près de 70 personnes sont venues, jeudi dernier, à Saintes, au lycée Desclaude, à la réunion sur la fin de tarifs réglementés, en présence d'un expert EDF.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
70 personnes ont assisté à la rencontre.
70 personnes ont assisté à la rencontre. - © AC

La FNSEA 17 vient d'organiser, jeudi 19 novembre, à Saintes, une réunion pour parler de la fin des tarifs réglementés. Pour se faire, elle avait convié José De Souza, Chef de projets à EDF. «De nombreux irrigants s'interrogent sur leurs contrats. Tarif bleu, tarif jaune, tarif vert, ils sont un peu désarçonnés. Beaucoup d'irrigants ont été sollicités en septembre. Cette rencontre permet d'avoir un interlocuteur en face d'eux et de répondre concrètement à leur problématique» explique Pascal Berteau, animateur au sein du syndicat. Munies de leurs factures d'électricité et des propositions pour de nouveaux contrats, les 70 personnes présentes, ont pu bénéficier de réponses.

Lire la suite dans notre édition papier du 27 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
729 kms
La Pologne veut ériger une haie de 729 kms contre les sangliers le long de ses frontières avec l’Ukraine et la Biélorussie, pour lutter contre la propagation de la peste porcine africaine. C’est ce que vient de déclarer la vice-ministre polonaise de l’agriculture, Ava Lech. La haie doit empêcher des sangliers atteints par la peste porcine africaine de traverser la frontière. Sa construction est estimée à 24 M €. Les infections ne cessent de se multiplier en Pologne. Elle en est au 15ème cas de foyers découverts cette année.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui