L'Agriculteur Charentais 04 juillet 2013 à 10h46 | Par Christelle Picaud

Elevage - La Corel maintien son activité

5150 animaux commercialisés pour valoriser les produits au profit de ses adhérents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis le mois de février la Corel poursuit l’activité de collecte des petits veaux issus de la filière laitière. En revanche, l’accompagnement technique et la commercialisation des veaux gras, travail réalisé à façon pour son partenaire l’ULDS (groupe Terra Lacta), sont arrêtés. Les produits collectés chez les 355 adhérents producteurs de lait sont vendus maigres à des spécialistes de l’engraissement. «L’ULDS ne produit plus sur le site de Champdeniers que de la poudre destinée à l’alimentation humaine. La filière engraissement créée pour valoriser une part de la production destinée à la filière animale disparaît avec cette réorientation», expliquent Bruno Billerot directeur de la Corel et Michel Pin, président. Lors de son assemblée générale organisée à Champdeniers, la coopérative agricole régionale d’élevage Charentes-Poitou présentait les bons résultats de l’année 2012. «Les cours de la viande se sont bien redressés. Ils nous ont permis d’atteindre notre objectif : accroître la valorisation des produits permettant aux éleveurs et à la structure de dégager des marges suffisantes pour continuer d’avancer», explique le Président. L’engagement de la coopérative doit être à la hauteur des attentes des éleveurs. En 2012, la Corel maintient le nombre de ses adhérents - 467 - , affirment les responsables. L’activité en lien avec la production laitière reste majoritaire. Ces dernières années toutefois, la coopérative née d’une volonté de valoriser les sous-produits du lait, a vu des exploitations orientées sur la viande bovine lui confier la valorisation de leur production. 15 150 animaux ont été commercialisés en 2012. 8119 bovins ( 43 % d’animaux issus de races allaitantes) et 6950 veaux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 19 %
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, indique Semences de Provence (Arterris). Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018. Des régions moins traditionnelles portent la dynamique : Nouvelle-Aquitaine à 14 976 ha (+19 % sur 5 ans), Centre-Val de Loire à 9 700 ha (+46 %), Pays de la Loire à 3 555 ha (+49 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui