L'Agriculteur Charentais 22 janvier 2015 à 08h00 | Par Jean Dubé

Elevage : Seenergi, un nouveau groupe de conseil pour l’élevage et les éleveurs

Atlantic Conseil Elevage et quatre autres entreprises de conseil en élevage viennent de créer un nouveau groupe, Seenergi, afin d’unir leurs moyens pour créer un groupe leader.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
1er rang (de g à d) : Pierrick Cotto (Président Eilyps), Laurent Taupin (Président Clasel), Thierry Hulmer (Président Littoral Normand et Seenergi), Lydie Bernard (Présidente Atlantic Conseil Elevage), Jean-Paul Houis (Président Elevage Conseil Loire Anjou)
2nd rang (de g à d) : Hubert Deléon (Directeur Eilyps), Philippe Royer (Directeur Clasel et Seenergi), François Quesnel (Directeur Littoral Normand), Rémi Castanié (Directeur Atlantic Conseil Elevage), Patrice Dougé (Directeur Elevage Conseil
1er rang (de g à d) : Pierrick Cotto (Président Eilyps), Laurent Taupin (Président Clasel), Thierry Hulmer (Président Littoral Normand et Seenergi), Lydie Bernard (Présidente Atlantic Conseil Elevage), Jean-Paul Houis (Président Elevage Conseil Loire Anjou) 2nd rang (de g à d) : Hubert Deléon (Directeur Eilyps), Philippe Royer (Directeur Clasel et Seenergi), François Quesnel (Directeur Littoral Normand), Rémi Castanié (Directeur Atlantic Conseil Elevage), Patrice Dougé (Directeur Elevage Conseil - © Terra

Depuis le 01 janvier 2015, 5 entreprises de conseil en élevage de l'ouest de la France ont créé un nouvel acteur : Seenergi. Ce dernier a pour ambition de fournir une nouvelle palette de services, et de données aux 16000 éleveurs qui adhèrent aux entreprises de base. Avec la suppression des quotas laitiers, et de la baisse du nombre d'éleveurs, une phase de réorganisation et d'adaptation des outils de la filière est en marche. Avec 1400 salariés, 11 départements couverts de la Rochelle jusqu'à Rouen et de Rennes au Mans, la zone concernée par cette nouvelle entité couvre environ 65% des élevages du grand ouest. Son siège social sera basé à Pacé à quelques kilomètres de Rennes. Au début de l'année 2015 cette entité représente 1 000 000 de vaches laitières contrôlés, 100 000 vaches allaitantes, 100 000 chèvres. 

Fédérer plus que regrouper
A l'initiative de ce nouvel acteur régional les 5 entreprises de contrôle et de collecte des données d'élevage, Atlantic Conseil Elevage, Clasel, Eilyps, Elevage Conseil Loire Anjou, et Littoral Normand.  Cette nouvelle structure sera présidée par le Normand et éleveur laitier Thierry Hulmer, et dirigée par Philippe Royer Directeur de Clasel. Son ambition n'est pas de regrouper et de fusionner dans un premier temps les différentes structures régionales, mais de les conserver pour mettre en place entre elles de nouveaux services, et de nouveaux projets.

Lire la suite dans notre édition du 23 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».