L'Agriculteur Charentais 07 mai 2015 à 08h00 | Par Elisabeth Hersand

Emploi : Une convention pour faciliter les recrutements en agriculture

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascale Malé, Eric Blot et Laurent Chérigny on signé la convention il y a quelques jours.
Pascale Malé, Eric Blot et Laurent Chérigny on signé la convention il y a quelques jours. - © VR

Après la création de l’association régionale pour l’emploi et la formation en agriculture Poitou-Charentes, une déclinaison de l’accord cadre national avec le pôle emploi et la commission paritaire régionale de l’emploi.Avec 17000 équivalents temps plein, l’agriculture représente une part non négligeable de l’emploi picto-charentais. Pour mieux répondre aux besoins en compétences des entreprises agricoles, et aussi sécuriser les parcours professionnels des publics souhaitant entrer dans ce secteur professionnel, un accord-cadre a été signé à l’échelon national. Si cette démarche de collaboration entre le pole emploi, la commission paritaire nationale pour l’emploi et l’association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture a été engagée dès 1995, elle vient juste d’être déclinée à l’échelon régional.

Lire la suite dans notre édition du 8 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).