L'Agriculteur Charentais 15 juin 2017 à 08h00 | Par Sylvain Desgroppes

Energie : S'approprier la méthanisation

Pour la première fois organisé dans la moitié sud de la France, à Bordeaux, le salon Expobiogaz a été l'occasion pour l'agriculture régionale de se pencher sur l'avenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La signature de la convention traduit la volonté en région de développer une méthanisation par et pour les agriculteurs.
La signature de la convention traduit la volonté en région de développer une méthanisation par et pour les agriculteurs. - © Sylvain Desgroppes

A  l'heure où l'on parle de crises économique, environnementale, sociétale, sanitaire, pour le monde agricole, à l'heure où les enjeux autour de l'énergie n'ont jamais été aussi forts dans le monde comme en France, la méthanisation ne pourrait-elle pas être l'une des meilleures solutions pour répondre à l'ensemble de ces questions ?
C'est ce que se sont demandés un ensemble d'organisations professionnelles et d'agriculteurs ce jeudi 1er juin, lors d'une conférence organisée au salon Expobiogaz, à Bordeaux. Salon qui s'est déroulé pour la première fois dans le grand sud de la France pour sa sixième édition. L'intitulé de la conférence parle de lui-même : «La place de la méthanisation agricole dans la transition énergétique Française».

Un métier
Dès le début, Bertrand Guérin, vice-président de l'Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France, lance les débats. «La méthanisation est-elle une activité agricole ou une activité industrielle», interroge-t-il. C'est bien là le cœur de problème, ou en tous cas le point de départ de la réflexion à mener.

Lire la suite dans notre édition papier du 9 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

8 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
729 kms
La Pologne veut ériger une haie de 729 kms contre les sangliers le long de ses frontières avec l’Ukraine et la Biélorussie, pour lutter contre la propagation de la peste porcine africaine. C’est ce que vient de déclarer la vice-ministre polonaise de l’agriculture, Ava Lech. La haie doit empêcher des sangliers atteints par la peste porcine africaine de traverser la frontière. Sa construction est estimée à 24 M €. Les infections ne cessent de se multiplier en Pologne. Elle en est au 15ème cas de foyers découverts cette année.