L'Agriculteur Charentais 09 mars 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Enseignements : Entrez, les portes sont ouvertes !

Pour trouver sa voie, sa filière de formation initiale, quoi de mieux que d’aller se rendre compte sur place. Trois lycées et un centre de formation ouvrent leurs établissements le 11 mars.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nadine Copeau (CFPPA), Corine Reulet (EPLEEPA), Sophie Godet (Chadignac)
Nadine Copeau (CFPPA), Corine Reulet (EPLEEPA), Sophie Godet (Chadignac) - © AC

Comment savoir quelle filière d’enseignement suivre lorsque l’on sort de troisième ou d’un bac ? C’est à cette fin que les trois lycées de l’EPLEEPA de Saintonge, George Desclaude et Petit Chadignac à Saintes, Le Renaudin de Jonzac et le CFPPA de Saintes proposent le même jour d’ouvrir leurs lieux le samedi 11 mars prochain. Cap? BP ? Bac pro ou bac général ? BTS ? Par voie scolaire ou en apprentissage ? autant de questions que ces quatre centres se proposent de discuter avec les futurs élèves et leurs parents. « C’est ainsi l’ensemble de l’offre de formation qui accueillera jeunes et moins jeunes le 11 mars» résume Corinne Reulet, la directrice de l’EPLEEPA.
Nadine Copeau, directrice du CFPPA, en formation, ouvrira aussi ses portes sur le pôle agricole pour les salariés, les

Lire la suite dans notre édition papier du 3 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).