L'Agriculteur Charentais 20 février 2014 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Entrepreneurs du territoire - Ils affichent leurs compétences à Bocapole

Une journée aux allures de mini-salon de l’union régionale : développement, matériel de pointe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à Droite, Dimitri Gonnord salarié, Tony Herbreteau entrepreneur Yannick Tempéreau et Dominique Bironneau respectivement conseiller municipal et maire de Chanteloup.
De gauche à Droite, Dimitri Gonnord salarié, Tony Herbreteau entrepreneur Yannick Tempéreau et Dominique Bironneau respectivement conseiller municipal et maire de Chanteloup. - © Agri79

1011, c’est le nombre d’entrepreneurs du territoire que compte le Poitou-Charentes. 777 entreprises développent leur activité sur les marchés que représentent l’agriculture et les travaux ruraux. 234 ont fait des travaux forestiers et sylvicoles leur spécialité. Jeudi 13 février, ces acteurs économiques, force vive des territoires ruraux, étaient réunis à Bocapole. Dans une formule innovante, Union Régionale des Entrepreneurs Des Territoires et les syndicats départementaux 16 et 79 - sections de l’entité régionale - tenaient leur assemblée générale. A Bressuire, la journée, sous des allures de mini-salon, s’est déroulée en trois temps. Les partenaires des entrepreneurs des territoires mobilisés pour l’occasion, ont tout au long de la journée présenté les outils et matériels utiles aux chefs d’entreprises. Concessionnaires, vendeurs de solutions informatiques, ban-ques… ont répondu présent. Non loin de ce hall d’exposition, dans l’espace Bocage, en matinée, les obligations statutaires achevées, l’Ured à l’occasion d’une table ronde invitait chacun à s’interroger sur les conditions qui font que les entreprises du territoire sont et seront davantage encore demain, des partenaires incontournables pour l’exécution des travaux ruraux.

Lire la suite dans notre édition du 28 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui