L'Agriculteur Charentais 15 février 2018 à 09h00 | Par Ludovic Vimond

Entretien de la vigne : Des équipements pour préserver sa santé

Taille, tirage des bois, épamprage… De nombreux travaux viticoles encore manuels peuvent être facilités avec un minimum d’équipement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les chariots de taille réduisent les efforts de flexion du dos.
Les chariots de taille réduisent les efforts de flexion du dos. - © J.-C. Gutner

Travail de nuit, répétition, horaires alternants, postures pénibles, températures extrêmes, etc. La liste des facteurs de pénibilité est longue, lorsque l’on considère l’éventail des travaux viticoles. De nombreux travaux sont en effet réalisés en milieu extérieur et restent manuels, comme la taille, le tirage des bois, ou encore l’épamprage. La mécanisation permet de réduire ces facteurs de pénibilité. Seulement, tous les travaux ne sont pas totalement mécanisables et/ou la mécanisation n’est pas toujours à la portée de toutes les bourses.
Avec parfois plus de 10 000 coupes par jour, la taille est un facteur important de troubles musculosquelettiques (TMS), d’autant plus que la saison de taille peut durer plusieurs mois.

Lire la suite dans notre édition papier du 16 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
1 Mhl
C’est le chiffre des ventes des vins de France. A 9 mois de la campagne 2017/18, toutes couleurs confondues, les volumes de ventes cumulées sont supérieurs à ceux de la campagne antérieure, en Vin De France (SIG) (+ 26 %) et en vins IGP (+ 5 %). Toutefois, les données issues des contrats d’achat continuent de faire apparaître un certain ralentissement des transactions à mettre en relation avec la faiblesse des disponibilités globales.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui