L'Agriculteur Charentais 03 octobre 2013 à 11h47 | Par l'Agriculteur Charentais

Equarissage - Tout au privé

le financement change.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Deux arrêtés ministériels de fin septembre modifient en profondeur le financement de l’équarrissage des ruminants depuis mardi dernier. Après l’accord de juillet dernier, les organisations professionnelles ont décidÉ de substituer à la taxe d’abattage une cotisation volontaire obligatoire dont les collecteurs sont les abattoirs et qui est répercutée jusqu’au consommateur. Cette CVO s’ajoute au montant de la CVO Interbev. Une association, ATM ruminants a été créée à cet effet pour collecter le produit de cette CVO et régler les factures émises par les équarrisseurs et négociera les contrats avec eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui