L'Agriculteur Charentais 09 janvier 2014 à 08h00 | Par Agra

Etats généraux - Les OPA invitent le Gouvernement

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Les agriculteurs (FNSEA, JA), coopérateurs (Coop de France), le Crédit Agricole, Groupama, Chambres d’agriculture (APCA) … ces grandes organisations professionnelles agricoles ont annoncé la tenue «d’États Généraux» des filières agricoles avant le début du Salon de l’agriculture (22 février-2 mars). La date n’est pas encore fixée. Elle dépendra de l’agenda du Premier ministre qui est expressément invité à cette rencontre. Objectif : Montrer que l’agriculture peut puissamment contribuer au redressement économique du pays, «mais à condition que l’on ait des réponses concrètes de la part du gouvernement» explique le président de la FNSEA Xavier Beulin. Et de citer 3 exemples de questions : la simplification de toutes les procédures qui bloquent l’essor de l’agriculture, la modernisation des filières qui implique de remédier aux retards d’investissement, le développement de l’emploi et de l’installation, conditionné aux problèmes de compétitivité des entreprises et exploitations. Une manière de répondre à l’idée de «pacte de responsabilité» lancé par François Hollande. «Mais plus qu’un Pacte ce sont des actes qu’il nous faut» lance Xavier Beulin. François Thabuis (JA), Philippe Mangin (Coop de France), Dominique Lefebvre (CNMCCA) et Jo Giroud (APCA) participaient chacun à cette présentation. Pour François Thabuis, l’occasion de ces États Généraux est aussi de montrer au grand public «un syndicalisme de construction» plutôt que de simple revendication.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 19 %
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, indique Semences de Provence (Arterris). Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018. Des régions moins traditionnelles portent la dynamique : Nouvelle-Aquitaine à 14 976 ha (+19 % sur 5 ans), Centre-Val de Loire à 9 700 ha (+46 %), Pays de la Loire à 3 555 ha (+49 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui