L'Agriculteur Charentais 09 avril 2015 à 08h00 | Par Céline Sourisseau

Etiquetage : Du nouveau pour l’étiquetage des produits transformés en vente directe

Une formation est organisée le jeudi 11 juin, par les Chambres d’agriculture du Poitou-Charentes, pour être en conformité avec la législation pour la vente directe

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Faire de la vente directe en étant en règle avec la législation.
Faire de la vente directe en étant en règle avec la législation. - © S.Leitenberger

La législation encadrant les mentions obligatoires sur les étiquettes de produits alimentaires a évolué, depuis le 13 décembre 2014, une nouvelle réglementation est applicable. Le règlement européen , provient de la réunion de plusieurs textes, dont deux directives. Il conserve les acquis des deux directives, déjà repris par le code de la consommation français, et va plus loin en introduisant des obligations telles que la déclaration nutritionnelle. Il s’applique à tous les professionnels du secteur alimentaire et à toutes les denrées alimentaires. Il définit des notions importantes comme celle du «lieu de provenance» ou encore de la «denrée non préemballée». L’objectif est que les informations présentes sur les étiquetages permettent au consommateur d’avoir les informations exactes et nécessaires sur les caractéristiques du produit acheté et sur ses conditions de conservation après ouvertes. C’est en quelque sorte sa carte d’identité. 

Une formation, le 11 juin
Les Chambres d’agriculture du Poitou-Charentes ont décidé de profiter de ce changement de législation pour proposer aux agriculteurs de Poitou-Charentes ayant une activité de transformation ou de vente de ses produits en magasin (hors fruits et légumes bruts) ou un projet de vente directe une formation d’une journée pour se mettre en conformité avec la législation et rendre attractive les étiquettes de leurs produits.

Lire la suite dans notre édition du 10 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui