L'Agriculteur Charentais 29 janvier 2015 à 08h00 | Par JCD

Etude : Une consommation mondiale en hausse accélérée

Le vin devrait bénéficier d’une croissance accélérée de sa consommation dans le monde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le potentiel de consommation à long terme se situe aux Etats-Unis et en Chine.
Le potentiel de consommation à long terme se situe aux Etats-Unis et en Chine. - © AC

Après +2,7 % entre 2009 et 2013, la croissance devrait gagner un point supplémentaire sur la période suivante, a relevé une étude du cabinet IWSR présentée par Vinexpo, lors salon prévu du 14 au 18 juin à Bordeaux. Une évolution tirée par les États-Unis (+11,3 % entre 2014 et 2018 selon l’étude) et la Chine (+24,8 % attendu en comptant Hong Kong).Son principal moteur est le marché américain, devenu l’an dernier le premier consommateur mondial en valeur de vins tranquilles. «Le potentiel de consommation à long terme se situe aux Etats-Unis et en Chine, a souligné le directeur général de Vinexpo Guillaume Deglise. Même si le premier réservoir reste aujourd’hui l’Union européenne.»Les importations devraient augmenter de près de 5 % en volume de vins tranquilles pour le Royaume-Uni ou les États-Unis. La Chine (avec Hong Kong) continuera sa croissance insolente, avec des importations attendues en hausse à deux chiffres (+31,3 %). Néanmoins, la marge de progression se réduit vers l’Empire du Milieu car, entre 2009 et 2013, les importations avaient bondi de 165,6 % et la consommation de près de 69,3 %.

Lire la suite dans notre édition du 30 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui