25 juillet 2013 à 11h03 | Par Institut de l'élevage

EXPÉRIENCE - Un prédicteur de vêlage qui améliore le confort du travail

La ferme Les Trinottières a expérimenté pendant trois ans le Vel’phone®. Bilan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Léleveur a été prévenu de l’expulsion du thermomètre, concomitante à l’expulsion de la poche des eaux et donc signe d’un vêlage imminent.
Léleveur a été prévenu de l’expulsion du thermomètre, concomitante à l’expulsion de la poche des eaux et donc signe d’un vêlage imminent. - © © F.Mechekour

L’observation a été menée sur 206 vêlages de novembre 2010 à décembre 2012 sur la Ferme expérimentale des Trinottières. Le Vel’phone® est un thermomètre positionné dans le canal vaginal. La température est mesurée en continu ce qui permet de générer plusieurs typesd’alertes : vêlage probable sous 48h, vêlage attendu sous 48h et expulsion du thermomètre. Ces alertes sont transmises à l’éleveur par SMS.
Une alerte d’expulsion très fiableDans 98 % des cas, l’éleveur a été prévenu de l’expulsion du thermomètre, concomitante à l’expulsion de la poche des eaux et donc signe d’un vêlage imminent. Les seuls cas ou l’alerte n’a pas été émise est lié au blocage du thermomètre dans les pattes du veau. L’alerte d’expulsion émise par le Vel’Phone® est donc un très bon prédicteur de vêlage.Par contre, les alertes de prédiction (vêlage probable et vêlage attendu sous 48h) sont moins systématiques et il est difficile de prévoir précisément la survenue d’un vêlage suite à ces deux types d’alerte.
Un délai de mise en place difficile à déterminerUn délai de pose minimum de 72 heures est recommandé pour pouvoir utiliser les alertes de prédiction. Onze génisses et 21 vaches n’ont pas pu être équipées du Vel’Phone®  fait d’un vêlage trop précoce. Les vêlages ont eu lieu en moyenne 4,9 jours plus tôt que le terme chez les génisses et 3 jours chez les vaches. L’alerte d’expulsion du thermomètre a été émise en moyenne 1h30 avant le vêlage pour les  génisses et 1h15 chez les vaches pour les vêlages sans aide. Les vêlages avec aide ont eu lieu en moyenne 2h40 après l’alerte expulsion pour les génisses et 2h pour les vaches. Il n’est donc pas nécessaire d’intervenir immédiatement après une alerte. Il est recommandé d’accroître la surveillance à partir de 1h30-2h00 après l’alerte d’expulsion pour s’assurer du bon déroulement du vêlage.

Un gain en confort de travail

Le Vel’Phone® est un système de détection automatisé des vêlages fiable, avec une bonne performance technique. Il permet principalement un gain en confort de travail pour l’éleveur. C’est une solution intéressante pour sécuriser la période des vêlages et optimiser la surveillance. Pour certain éleveur, la tranquillité d’esprit liée à la présence du vel’phone® (notamment la nuit) peut justifier l’investissement qui comprend les thermomètres, la base GSM et un coût abonnement mensuel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 19 %
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, indique Semences de Provence (Arterris). Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018. Des régions moins traditionnelles portent la dynamique : Nouvelle-Aquitaine à 14 976 ha (+19 % sur 5 ans), Centre-Val de Loire à 9 700 ha (+46 %), Pays de la Loire à 3 555 ha (+49 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui