L'Agriculteur Charentais 29 janvier 2015 à 08h00 | Par Guillaume de Werbier

Feader : DJA: montants maximum en baisse

Une nouvelle grille de modulation de la Dotation Jeune Agriculteur a été votée à l’unanimité au Conseil régional.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © VR

Depuis le début de cette année, la Région est autorité de gestion du FEADER, outil de financement du Programme de développement rural (PDR). Le FEADER permet notamment le financement de la Dotation Jeune Agriculteur (DJA). Si le Conseil régional a décidé de majorer la dotation de base DJA pour 2015, 9 000 € en zone de plaine (contre 8 000 € en 2014) et 11 000 € en zone défavorisée (contre 10 300 € en 2014), les plafonds maximums, eux, sont revus à la baisse : 16 650 € en zone de plaine (17 300 € l’année dernière), et 20 350 € en zone défavorisée (22 400 € en 2014). Benoît Biteau, en charge de l’agriculture au Conseil régional, indique que le système de majoration s’appliquera d’une part en faveur des jeunes souhaitant s’installer en élevage. La modulation sera alors de 35 %. L’installation hors cadre familial est aussi encouragée, avec une majoration de 20 %. La modulation sera de 15 % pour toute installation comprenant un projet agro-écologique (AB, engagement dans une MAEC système, plantation en agroforesterie…). Un projet générateur de valeur ajoutée et d’emploi (employer un salarié à mi-temps minimum, combiner deux critères comme vendre en circuit court et adhérer à une Cuma…) verra aussi sa dotation de base majorée de 15 %.

Lire la suite dans notre édition du 30 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui