L'Agriculteur Charentais 25 janvier 2018 à 01h00 | Par CA17 Laetitia Caillaud

Fermes ECOPHYTO du 17 : Baisse de l’IFT hors herbicides de 45 %

2017, millésime chaud, précoce, sec avec un défi relevé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA17

Décembre et Janvier sont particulièrement secs. Février et Mars, plus chauds que la moyenne, engendrent un débourrement précoce. Avril est sec avec des températures moyennes au-dessus des normales, entrainant une pousse rapide. Le 27 avril, les températures affichent -3°C et des dégâts de gel d’une rare intensité occasionnent des pertes de récolte considérables. Après le gel, la végétation reprend lentement et est très variable en fonction des parcelles, avec peu de départs de contre bourgeons et peu de grappes de 2ème génération. Les hétérogénéités de pousses sur les parcelles gelées compliquent tous les travaux de relevages, de traitements…

Lire la suite dans notre édition papier du 26 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.