L'Agriculteur Charentais 25 février 2016 à 08h00 | Par Elodie Tourton

Fertilisation du colza : Avant les premiers apports

Si ce n’est déjà fait, il est urgent de réaliser les pesées de biomasse pour calculer la dose prévisionnelle d’azote à apporter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pesée de matière verte du colza.
Pesée de matière verte du colza. - © Terres Inovia

Par rapport à une année normale, l’avance des stades est parfois considérable (premiers boutons accolés, montaison amorcée). Dans un tel contexte, comment gérer le raisonnement de la fertilisation à ce jour ?

Peser des colzas en montaison ?
A ce stade, la masse des tiges prend de l’importance et les boutons floraux apparaissent. Or, le domaine de validité de la méthode des pesées pour estimer l’azote absorbé s’étend jusqu’au stade rosette (présence de feuilles uniquement). Dans ces conditions, une alternative serait de ne tenir compte que de la valeur de biomasse en entrée hiver, à condition que cette dernière soit disponible.

Lire la suite dans notre édition papier du 19 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
-73 %
Selon les derniers chiffres de FranceAgriMer, les transactions de vrac vin de France (SIG) avec mention de cépage en blancs, pour la région Charentes-Cognac (+1 %) se montait à 3 Mhl depuis le début de la campagne, soit -73 % par rapport à 2016-2017, sur un total français de 334 Mhl. Les transactions de vrac IGP en 2017-2018 s’élèvent en blanc à 1651 Mhl (+9 %)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui