L'Agriculteur Charentais 01 septembre 2016 à 08h00 | Par JA

Fête de la terre : Succès pour la version 2016

Soleil, monde, concours et animations prévus et... appréciés à Plassay le week-end dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA

Les 20 et 21 août derniers se tenait la 9ème édition de la Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de Charente-Maritime sur le site de la Coopérative agricole de Plassay. Un soleil radieux, de nombreuses nouveautés et une équipe de JA motivés furent les ingrédients de la réussite de cet événement !
La fête de la terre est l’un des rendez-vous privilégiés pour le réseau JA du département et permet chaque année de fédérer un canton. Cette année, ce sont les JA du canton de St Porchaire qui ont pris en main l’organisation de cette fête.
La grande nouveauté cette année, était l’organisation d’un concours de bovins (race laitière Prim’ Holstein). Le salon de l’élevage de Surgères organisé par la Chambre d’Agriculture n’ayant pas lieu cette année, quelques JA passionnés ont souhaité assurer la continuité des concours. C’est également l’occasion de mettre l’élevage à l’honneur et de le faire connaître au grand public.

Lire la suite dans notre édition papier du 26 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui