L'Agriculteur Charentais 02 octobre 2014 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Fièvre aphteuse : appel à la vigilance

La fièvre aphteuse est la maladie la plus contagieuse du bétail. Une épidémie sévit actuellement au Maghreb. La maladie progresse vers la frontière marocaine. Le GDS Poitou-Charente informe les éleveurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La fièvre aphteuse peut toucher tous les animaux à onglons comme les bovins, les moutons, les chèvres, les porcs, ainsi que les espèces sauvages apparentées
La fièvre aphteuse peut toucher tous les animaux à onglons comme les bovins, les moutons, les chèvres, les porcs, ainsi que les espèces sauvages apparentées - © JC GUTNER

La fièvre aphteuse engendre des pertes économiques considérables du fait des restrictions au commerce dans les systèmes de production européens, d’où son importance. Elle peut toucher tous les animaux à onglons comme les bovins, les moutons, les chèvres, les porcs, ainsi que les espèces sauvages apparentées. Elle n’est pas dangereuse pour l’homme. Tous les détenteurs/propriétaires de ruminants et de porcs doivent rester très attentifs vis à vis des signes cliniques évocateurs de FA et doivent alerter immédiatement leur vétérinaire et les Services Vétérinaires (DDCSPP).

Propagation

En cette fin de période estivale, il est important de rappeler les recommandations d’usage pour prévenir l’introduction et la propagation de la maladie en France.Le transfert d’animaux infectés représente la voie majeure d’introduction de la maladie. Il convient de s’assurer du statut sanitaire de l’exploitation d’origine de tout animal introduit. L’introduction d’animaux d’origine inconnue, sans traçabilité est à proscrire. Par ailleurs, tout véhicule ayant transité dans les pays infectés devront faire l’objet d’une désinfection avant d’entrer en élevage. Aucun fourrage, litière, paille en provenance de ces pays ne doit être introduit dans l’élevage.


Lire la suite dans l'édition du 03 octobre 2014

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
371 440
C'est le nombre de dossiers Pac télédéclarés affiché par le ministère de l'Agriculture au lendemain de la date butoir de déclaration, le 15 juin. 99 % des dossiers ont ainsi été déclarés dans les temps. Les retardataires pourront déclarer jusqu'au 11 juillet, «moyennant une réduction de l'aide, proportionnelle au retard».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui