L'Agriculteur Charentais 12 septembre 2013 à 10h38 | Par Fabienne Lebon

Filière ovine - Nouvelle avancée du projet Labeliance Agri au salon Tech-Ovin

Le salon Tech-Ovin de Bellac (86) a refermé ses portes après trois jours d’effervescence. Stéphane Le Foll est venu parapher la création du Gufa.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le ministre de l’Agriculture, Stéphane  Le Foll, a visité le salon aux côtés de Serge Préveraud, le nouveau président du Gufa (à gauche).
Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a visité le salon aux côtés de Serge Préveraud, le nouveau président du Gufa (à gauche). - © VC

La signature de la lettre d’intention paraphant la création du Gufa (groupement d’utilisation de financements agricoles) n’a pris que quelques minutes au ministre de l’Agriculture, jeudi 5 septembre au salon Tech-Ovin de Bellac, mais elle ouvre encore plus grand la porte au dispositif Labeliance Agri 2013 (lire encadré). Ce projet ambitieux, porté par la Fédération nationale ovine, Interbev Ovins et la section ovine de Races de France vise, via cette société d’investissement, la création, la reprise et le développement de 1 000 ateliers ovins d’ici 10 ans en France. Mais avant cela, il fallait en passer par la création du Gufa, société qui a pour objet de conseiller et d’accompagner les candidats à l’installation en quête de financements de leurs projets.

Lire la suite dans notre édition du 13 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
1,9 Mt
Le spécialiste en gestion du risque de prix ODA a estimé le 4 mai que les céréaliers vont conserver 1,9 Mt de blé de la récolte 2015. Ses prévisions indiquent «une baisse des livraisons dans les prochaines semaines et un report possible sur la campagne à venir de 1,9 Mt chez les céréaliers, ce qui ne manquera pas de faire évoluer les prix de la récolte 2015 à la hausse», selon un communiqué. Explication : les producteurs sont tentés de conserver leur blé pour profiter de meilleurs prix.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui