L'Agriculteur Charentais 28 août 2014 à 08h00 | Par Alexandre Merlingeas

Filière : Un site internet comme carrefour des professionnels

Pascal Godeau et David Fougère ont créé le site internet pour mettre en lien les professionnels du cognac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Godeau et David Fougère compte réunir les professionnels de la filière cognac sur www.capcognac.fr
Pascal Godeau et David Fougère compte réunir les professionnels de la filière cognac sur www.capcognac.fr - © VC

Depuis 20 ans, David Fougère et Pascal Godeau travaillent ensemble pour le même centre de gestion et de comptabilité. Ils font du conseil d’entreprise auprès des viticulteurs de la filière cognac en Charente et Charente-Maritime. Tous les deux connaissent d’autant mieux ce milieu qu’ils y ont des attaches familiales, Pascal Godeau en tant que fils de viticulteur à Gemozac, et David Fougère par la famille de son épouse sur le secteur de Châteauneuf-sur-Charente. «On a pu voir se complexifier la gestion des exploitations avec l’augmentation de leurs tailles, constate ce dernier. Notre idée est de proposer aux viticulteurs et à l’ensemble des prestataires de la filière une mise en liaison par le biais d’un site internet». Le concept tombe au moment où la filière est en plein développement. Même si les ventes de cognac marquent le pas, les perspectives restent bonnes.Ainsi est née la Sarl CIGV, Centre d’innovation en gestion viticole, dont le siège est situé à la pépinière d’entreprises, 29 rue du port à Cognac. La société gère le site internet www.capcognac.fr, une plateforme d’échanges professionnels spécifique à la filière cognac où viticulteurs, salariés, prestataires, marchands et partenaires de la filière pourront se retrouver pour échanger offres et demandes. Il existe deux formules, soit un paiement aux dépôts d’annonce, soit un abonnement annuel. Ainsi, un viticulteur pourra, entre autres, recruter des salariés ou connaître les offres du marché. Un salarié sera informé des offres d’emploi et pourra se faire connaître. Un prestataire/marchand aura la possibilité d’élargir sa zone de prospection ou de diffuser ses offres exceptionnelles, alors qu’un partenaire développera sa clientèle ou dynamisera son image.

Lire la suite dans notre édition du 29 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui