L'Agriculteur Charentais 01 décembre 2016 à 08h00 | Par Laurence Guilemin/Carole Gringoire

FNSEA17/JA17 : Des agriculteurs excédés des retards de paiement

Toujours les mêmes revendications de retards de paiement lors de la manifestation, à La Rochelle

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Déversement de pneus et de paille devant la DDTM.
Déversement de pneus et de paille devant la DDTM. - © AC

On prend les mêmes et on recommence est-on tenté d’écrire. Il est vrai que l’on peut se demander si l’administra­tion et les pouvoirs publics n’ont pas quelques problèmes d’audition et de compréhen­sion ! Mardi 22 novembre, une cinquantaine d’agriculteurs de la FNSEA 17 et de JA 17 s’est, de nouveau, mobilisée devant la DTTM à La Rochelle. Une opération qu’ils ont déjà menée, le mardi 7 juin... même lieu et pour les mêmes reven­dications. Mais à une diffé­rence près, cette fois-ci, sept tracteurs ont bloqué la rue, des remorques ont déversé des pneus, du fumier, de la paille mélangé avec des affiches de la fête de la terre d’août der­nier. Mais cette fois-ci, per­sonne n’a envie de faire la fête. Toujours en cause, les retards de paiements des aides Pac, des MAE, des agriculteurs au bout du rouleau, dans l’attente des versements qui n’arrivent toujours pas.

Lire la suite dans  notre édition  du 25 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
1 Mhl
C’est le chiffre des ventes des vins de France. A 9 mois de la campagne 2017/18, toutes couleurs confondues, les volumes de ventes cumulées sont supérieurs à ceux de la campagne antérieure, en Vin De France (SIG) (+ 26 %) et en vins IGP (+ 5 %). Toutefois, les données issues des contrats d’achat continuent de faire apparaître un certain ralentissement des transactions à mettre en relation avec la faiblesse des disponibilités globales.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui