L'Agriculteur Charentais 05 mars 2015 à 08h00 | Par Rédaction Poitou Charentes

Formation : «Produire autrement», ça s’apprend déjà

Lancé il y a près d’un an par Stéphane Le Foll, le plan « enseigner à produire autrement » trouve déjà de nombreux échos sur les bancs des lycées agricoles et MFR en Poitou-Charentes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Après la rédaction de la loi d’avenir agricole pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, qui a fait émerger le concept d’agro-écologie, le ministre de l’agriculture lançait, en avril 2014 son plan « Enseigner à produire autrement ». « L’enseignement agricole a toujours accompagné les mutations de l’agriculture et du monde rural, et c’est à ce titre qu’il est au cœur du défi agro-écologique. La double performance économique et environnementale permettra de faire de l’environnement un atout de la compétitivité de notre agriculture » expliquait-il lors de la présentation du plan. Un plan qui prévoit de mobiliser les acteurs de l’enseignement agricole autour de quatre axes : rénover les référentiels des diplômes, du CAPA au BTSA ; apprendre à enseigner autrement en adaptant les connaissances et préparant les formateurs ; miser sur les exploitations agricoles des établissements ; et ouvrir l’enseignement agricole aux territoires. Dans la région, dès le mois de juin, un séminaire avait réunit sur le sujet les acteurs du Poitou-Charentes. «L’idée de cette déclinaison locale du programme national, c’est de mutualiser et d’intensifier ce qui se faisait déjà» explique Guy Lehay, chef du service enseignement et recherche de la DRAAF Poitou-Charentes. Après plusieurs séances de travail, de formation en direction des référents régionaux, un nouveau séminaire s’est tenu en janvier dernier, au lycée agricole de Venours. Près de 130 personnes ont participé à cette journée. L’occasion de présenter un programme régionalisé. «En décembre, nous avions réalisé une enquête pour recenser les projets en faveur de l’agro-écologie, et qui de fait entrent déjà dans ce plan. Nous avons répertorié 80 actions, dans 16 établissements» se félicite Guy Lehay. Des pratiques pédagogiques portées par huit lycées agricoles publics, sept maisons familiales et rurales et un lycée agricole privé, et qui sont très variés : de l’installation de massifs verts pour créer des refuges aux insectes pour un CAPA à la MFR de Cravans à la sensibilisation à la Directive nitrates pour des BTS du lycée de Venours, en passant par de la plantation de haies pour les 2ndes de la MFR du Marais Poitevin.

Lire l'ensemble du dossier "Formation" dans notre édition du 6 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui