L'Agriculteur Charentais 28 août 2014 à 08h00 | Par Myriam Tricoci

Franck Vergez : «La plus grande fête européenne agricole de plein air»

Président du comité d’organisation Terres de Jim

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © M. Tricoci

Du 4 au 7 septembre, vous organisez les Terres de Jim, en Gironde. Pouvez-vous nous présenter l’événement ?
À Saint-Jean d’Illac, plus de 2 500 bénévoles vont recevoir 250 000 personnes sur 300 hectares. Nous allons accueillir 31 délégations pour la 61e finale mondiale de labour. À côté de la compétition, nous avons prévu de nombreuses animations pour le grand public (carte de France végétalisée, grande roue, labyrinthe de maïs…) et des rendez-vous pour les professionnels (conférences, exposition des dernières innovations agricoles). Nous avons également mis en place un grand pôle enfance qui va permettre à 2 000 scolaires de découvrir l’agriculture avec des ateliers ludiques, sportifs, culinaires, notamment.

La Gironde a été retenue pour organiser cette fête, dites-nous comment cela s’est déroulé…
Nous avons déposé notre candidature en 2011 et elle a été retenue. Depuis, nous travaillons d’arrache-pied, en collaboration avec les Jeunes Agriculteurs au niveau national et France Labour. Ce travail s’est fait en lien avec les différentes organisations professionnelles. Ce projet nous apporte une extraordinaire aventure humaine et une belle cohésion de groupe. Cela fédère le réseau sur un beau projet. Et nous permet de mieux défendre l’agriculture. On parle trop souvent des aspects négatifs. Là, pendant 4 jours, nous allons parler des aspects positifs de notre métier.

Pouvez-vous nous indiquer les rendez-vous les plus marquants de ces journées ?
Les deux premiers jours seront plus particulièrement consacrés aux professionnels. Des conférences permettront de réfléchir aux sujets d’actualité. Comme la table ronde «agriculture et biodiversité, contraintes ou opportunités ?» ou encore «le changement climatique, effets prévisibles pour l’agriculture et la viticulture». Les Terres de Jim accueilleront, bien sûr, la finale mondiale de labour. Mais la fête sera en lien avec l’année internationale de l’agriculture familiale (un Sommet international des JA sur le sujet aura lieu le 4 septembre, à Bordeaux). Les visiteurs pourront aussi déambuler dans les Halles de Jim, un projet de vente directe éphémère qui regroupe les 23 régions de France avec 700 références sur 2 000 m2. Il y aura, entre autres, le concours national de Bazadaises, des ateliers «bien manger», de nombreux stands et animations. Nous avons également voulu que cette manifestation soit éco-responsable : des systèmes de navettes sont prévus depuis Bordeaux, les déchets seront recyclés et des «éco-cup» seront distribuées aux visiteurs pour limiter les déchets plastiques.Propos recueillis par M. Tricoci

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui