L'Agriculteur Charentais 29 mars 2018 à 09h00 | Par Bernard Aumailley

Groupe Soufflet : Un nouvel outil pour un «débouché compétitif» des céréales à La Pallice

Les silos sont maintenant à « bord de quai ». Cela change le travail de Soufflet sur le port rochelais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
On dévoile la plaque commémorative. Michel Puyrazat, Thierry Hautier (CCI), Jean-François Fountaine, Jean-François Soufflet et Michel Soufflet
On dévoile la plaque commémorative. Michel Puyrazat, Thierry Hautier (CCI), Jean-François Fountaine, Jean-François Soufflet et Michel Soufflet - © AC

La pose de la première pierre ne date que d’octobre 2015. Même avec 6 mois de retard, les silos du groupe Soufflet dressent maintenant leur hauteur, 45m, à bord de quai. Outre des capacités nouvelles de stockage, ces silos assoient la présence du groupe sur le port rochelais. En achetant les entreprises Charriau en 1987, négociant en céréales à Marans et les silos de l’entreprise Georges et Paul Levy devenus ainsi ceux de la SOCOMAC, le but premier du groupe est la valorisation des céréales collectées dans la transformation et la malterie. S’ajoutait alors l’exportation. Jean-François Soufflet fait le calcul : 27 Mt de céréales ont été exportées depuis les silos de la Pallice depuis la reprise du groupe Soufflet.

Lire la suite dans notre édition papier du 30 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui