L'Agriculteur Charentais 03 mai 2018 à 11h00 | Par Gérard Seguin

Hennessy en met plein la vue

1 200 viticulteurs ont eu droit à une sorte de cours de Bernard Peillon sur le positionnement de la marque sur les marchés du monde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les trophées de l’excellence ont récompensé les exploitations modèles ainsi que les meilleures eaux-de-vie nouvelles.
Les trophées de l’excellence ont récompensé les exploitations modèles ainsi que les meilleures eaux-de-vie nouvelles. - © VC

Une usine du futur à 100 ME au milieu des vignobles du cognaçais : c’est l’image que les dirigeants de la maison Hennessy ont voulu donner à quelque 1 200 livreurs (dont 700 de la Sica Bagnolet). Ils ont découvert, pour l’occasion, la fameuse Ligne 16 de Pont Neuf, à Salles d’Angles (16) qui permet d’expédier à elle seule 2 millions de caisses par an, ou si vous préférez 20 000 bouteilles par heure. «L’usine est qualifiée HQE à niveau exceptionnel, a précisé le président Bernard Peillon, elle est composée de 35 modules à la technologie de pointe. Il faut un an pour parfaitement synchroniser tout ça. La plateforme logistique sert le monde entier et nous expédions désormais plus de 7,5 millions de caisses !»

Lire la suite dans notre édition papier du 4 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).