L'Agriculteur Charentais 17 mars 2016 à 08h00 | Par Terres Inovia

Implantation du tournesol : Misez sur un démarrage rapide de la culture

Terres Inovia donne des conseils et rappelle que la qualité de l’implantation déterminera en grande partie, la réussite de la culture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Parcelle hétérogène après dégâts de taupins.
Parcelle hétérogène après dégâts de taupins. - © Photo R.Ségura – Terres Inovia

Le déficit hydrique important et les chaleurs caniculaires de l’été 2015 ont pénalisé les rendements du tournesol mais son intérêt  dans les systèmes de production n’est pas à remettre en cause dans le sud de la France. 2015 rappelle par contre que la qualité de l'implantation (préparation du sol,  semis et la maîtrise des bio-agresseurs à la levée…) conditionne en grande partie la réussite de la culture.

Le pivot doit pouvoir s’enfoncer sans obstacle
Le tournesol est une plante à pivot qui, idéalement, doit s’enfoncer verticalement et profondément dans le sol. Tout ce qui peut contrarier ce pivot (tassements, manques de fissuration) limitera l’enracinement et pénalisera l’accès des plantes aux ressources en eau et éléments minéraux.
De la même façon, le lit de semences ne doit pas être  trop motteux et/ou encombré de débris végétaux pour permettre une levée homogène et limiter le risque limaces.

Lire les conseils de Terres Inovia dans notre édition papier du 11 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

8 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
- 2,8 %
«Au-delà de la saisonnalité, les industriels de l’agroéquipement ont fait face en 2016 à une nouvelle baisse du chiffre d’affaires de 2,8%», a annoncé le syndicat des industriels de l’agroéquipement (Axema), le 6 avril lors de sa 3ème biennale à Paris. «Le marché de l’agroéquipement est en baisse de 8% en 2016», a déclaré Élodie Dessaert, responsable du pôle économique d’Axema. Depuis 2013, il a baissé de 23% (-14% en 2014 et -2% en 2015).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui