L'Agriculteur Charentais 08 août 2013 à 10h34 | Par D. Rainteau

Intempéries - Les organisations agricoles mobilisées

Les organisations agricoles ont réalisé un bilan des actions engagées suite aux orages du 17 juin et du 26 juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Sous l’égide de l’UDOPA(1)  présidée par Luc Servant, les organisations agricoles viennent de faire un bilan des actions engagées suite aux orages du 17 juin et celles plus récentes du 26 juillet. Exceptionnellement, la DDTM et la Direction des Finances Publiques (DGFIP) étaient présentes à la réunion, qui s’est tenue à Saintes, le 6 août.
S’agissant de risques assurables, l’action directe de l’Etat s’avère limitée hormis les opérations de dégrèvement de la taxe foncière non bâtie pour perte de récolte qui ont été engagées. Mais suite à la mission d’enquête sur le terrain du 28 juin et au comité départemental d’expertises du 5 juillet, un dossier a bien été transmis au FNGRA (Fonds National de Gestion des Risques en Agriculture, ex fonds national des calamités) pour une demande d’indemnisation des pertes fourragères. L’aboutissement de ce dossier reste toutefois aujourd’hui hypothétique compte tenu des critères d’accès et des délais de la procédure administrative. Tout en restant mobilisée sur cette demande, pour la profession il est patent que les indemnisations du FNGRA risquent d’être trop limitées eu égard à l’ampleur des dégâts observés et au faible taux d’exploitations assurées.
Pour autant, il est nécessaire de mobiliser d’autres moyens existants notamment les prises en charges de cotisations sociales, l’examen de la situation financière avec le partenaire bancaire, les aides susceptibles d’être apportées par les coopératives.
Pour l’UDOPA, l’objectif reste bien de faire en sorte que la situation des exploitations les plus durement touchées et fragilisées soit traitée. Il s’agit aussi d’éviter les interventions multiples et non coordonnées, c’est pourquoi après échange d’informations et repérage, la Chambre d’agriculture pourra intervenir le cas échéant pour une analyse globale de la situation des exploitations les plus exposées.

(1) Union Départementale des Organisations Professionnelles Agricoles

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui