08 août 2013 à 10h41 | Par Lucile Fouchez

Interbev - Démocratiser la cuisine de la viande de veau

Interbev Poitou-Charentes a fait la promotion de la viande de veau dans cinq grandes surfaces de la région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des dégustations pour lutter contre l’idée reçue que le veau est difficile à cuisiner.
Des dégustations pour lutter contre l’idée reçue que le veau est difficile à cuisiner. - © Lucile Fouchez

Du 28 juin au 13 juillet, l’interprofession du bétail et des viandes était présente dans les quatre départements (Angoulême, Niort, Saintes, La Rochelle, Poitiers), sur une ou deux journées, afin de proposer aux clients des magasins de déguster des recettes simples et originales à base de veau : côtes de veau aux tomates cerises, émincés de veau en salade de courgettes à la menthe, bouchées de veau au caramel de pamplemousse étaient  préparées par un cuisinier. A la suite d’un petit quiz sur la viande, les consommateurs ont pu repartir avec des goodies, tabliers et frisbees estampillés le veau.
Les personnes ayant goûté, se sont montrées en général agréablement surprises par ses petites recettes à la fois rapides et goûteuses, avec des associations de saveurs originales.
Le modèle sous forme de dégustation (mini-brochettes, petites verrines) a notamment donné des idées de bouchées apéritives, le veau s’invite donc à toutes les occasions.
L’objectif de cette animation-dégustation est d’aller contre les idées reçues d’une viande complexe nécessitant un certain savoir-faire culinaire en montrant que la viande de veau n’est pas réservée aux plats festifs et mitonnés : tendre et rapide à préparer, elle se prête également à une cuisine estivale, et du quotidien. Les recettes proposés aux consommateurs sont en ligne sur le site internet, parmi les 240 autres. Ce site interprofessionnel dédié à la viande de veau permet de guider le consommateur de l’achat à la préparation des morceaux, et d’y trouver les informations complémentaires relatives à la filière veau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui