L'Agriculteur Charentais 23 mai 2013 à 11h00 | Par C. Picaud

INTERBEV POITOU-CHARENTES - Animation locale et lobbing pour la viande d’origine française

Collectif dans le combat et dans les actions pour permettre d’imposer la viande d’origine française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«La restauration hors domicile est un enjeu de taille pour notre avenir» a souligné Jean-Luc Bouton, l’intervenant lors de l’assemblée générale
«La restauration hors domicile est un enjeu de taille pour notre avenir» a souligné Jean-Luc Bouton, l’intervenant lors de l’assemblée générale - © Agri 79

«Le contexte est préoccupant. Tous les maillons de la filière perdent en rentabilité ces dernières années. Cette réalité difficile ne doit pas nous décourager. La France possède le premier cheptel bovin d’Europe, c’est une force. Les négociations actuelles de la réforme de la PAC, la recherche agronomique, les garanties de qualité et de sécurité alimentaires qui démarquent notre pays de nombreux concurrents étrangers sont autant d’opportunités que nous devons saisir pour aider notre filière à rebondir». Invité à intervenir dans le cadre de l’assemblée générale d’Interveb Poitou-Charentes, jeudi 16 mai, aux Ruralies, Jean-Luc Bouton, responsable national des comités régionaux, appelait l’ensemble des familles constituant l’interprofession à se serrer les coudes. Les Etats Généraux de la viande organisés en début d’année, allaient en ce sens. La filière viande dans son ensemble a réfléchi aux actions à mettre en place pour dynamiser chaque maillon. «Sans posture partisane, seule l’action collective de la production à la distribution en passant par l’abattage et la transformation, permettra à notre filière de retrouver de la rentabilité».

Lire la suite dans notre édition du 24 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui