L'Agriculteur Charentais 04 décembre 2014 à 08h00 | Par Emilie Chapalain

Investissement : C’est le top départ pour investir

Un programme de soutien aux investissements matériels ou immatériels a été mis en place.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le programme 2014-2018 vise à réaliser les investissements nécessaires à la modernisation des installations et à l’amélioration de la compétitivité.
Le programme 2014-2018 vise à réaliser les investissements nécessaires à la modernisation des installations et à l’amélioration de la compétitivité. - © P.Cronenberger

Dans le cadre de l’OCM viti-vinicole, FranceAgriMer met en place un programme pluriannuel 2014-2018 de soutien aux investissements matériels ou immatériels consentis par les entreprises de transformation, de vinification et de commercialisation. Le dépôt des dossiers (partie1) est ouvert du 6 janvier 2015 au 30 janvier 2015 inclus, le formulaire partie 2 peut être déposé jusqu'au 27 février 2015 inclus.Sous réserve de crédits disponibles, le dépôt de la partie 1 pourra être réouvert du 02 mars 2015 au 31 mars 2015 inclus, le formulaire partie 2 peut être déposé jusqu'au 30 avril 2015 inclus (cachet de la poste faisant foi).Il est signalé que le dispositif 2014-2018 prévoit une ouverture d’enveloppe chaque année. Ainsi, si un projet n’est pas prêt, il pourra être déposé dans le cadre d’une prochaine enveloppe.

Objectifs
Le programme 2014-2018 vise à renforcer les entreprises communautaires en leur permettant de réaliser les investissements nécessaires à la modernisation de leurs installations et à l’amélioration de leur compétitivité sur les points suivants :- Modernisation des capacités de traitement et des outils de vinification et de maîtrise de la qualité,- Développement de nouveaux produits ou processus.

Bénéficiaires
Pour demander l’aide aux investissements, les entreprises doivent faire partie du secteur vitivinicole, être en bonne santé financière et présenter un projet d’une durée maximale de deux ans.

Lire le dispositif complet dans notre édition du 5 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui