L'Agriculteur Charentais 11 septembre 2014 à 08h00 | Par Région

Irrigation : Premier salon de l’irrigation les 23 et 24 septembre

Aquanide, premier salon national de l’irrigation , organisé les 23 et 24 septembre prochain, à St Pierre d’Amilly, présentera les dernières technologies dans ce domaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aquanide sera organisé sur un site de 25 ha au pied d’une réserve d’eau.
Aquanide sera organisé sur un site de 25 ha au pied d’une réserve d’eau. - © ac

Saint-Pierre d’Amilly, près de Surgères, accueillera, les 23 et 24 septembre prochains, le premier salon national de l’irrigation, baptisé Aquanide. Ouvert à la fois aux professionnels et au grand public, cet événement unique est organisé par l’association picto-charentaise des irrigants, avec l’appui des « Irrigants de France ». Sur un site de 25 ha, au pied d’une réserve d’eau, c’est un véritable village qui sortira de terre le temps du salon. De nombreuses personnalités nationales, une centaine d’exposants et plusieurs milliers de visiteurs y sont attendus.
L’innovation au coeur du salonPour cette première nationale, les organisateurs souhaitent mettre l’accent sur l’innovation. « Aujourd’hui la question de la gestion de l’eau est primordiale pour les producteurs en grandes cultures. Il est donc tout naturel de mettre en avant des technologies innovantes, qui permettent de piloter au mieux l’irrigation » souligne Louis-Marie Grollier, président de l’association Poitou-Charentes des irrigants.Cette «grande fête de l’eau» sera l’occasion pour les professionnels du monde agricole et le grand public de découvrir les dernières innovations en matière d’irrigation. Seront ainsi exposées, pendant deux jours, sur le stand de la Chambre de l’agriculture et d’Agralis, des sondes capacitives. Cette technologie fonctionne à l’aide de capteurs installés sur une parcelle, à dix centimètres les uns des autres, et permet de suivre scrupuleusement le taux d’humidité des sols et d’identifier les besoins précis en eau. Ceci, à partir de données enregistrées et consultables sur un site Internet dédié à l’outil. Non seulement l’agriculteur est en mesure de connaître à distance l’état hydrique des sols au millimètre près, mais l’irrigation est aussi déclenchée au bon moment, avec de réelles économies d’eau à la clé.

Lire le dossier complet dans notre édition du 12 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
183 000 hl
D’après les donnees des contrats d’achat a  finoctobre 2016, les transactions en vrac de vins deFrance SIG et de vins IGP reculent par rapporta  la campagne 2015- 2016 pour les vins rougeset blancs et progressent en roses (apre s unecampagne particulie rement faible). Toutes couleurs confondues, les volumes de ventes sontlege rement inferieurs a  la campagne precedenteen vins AOC avec une stabilite des ventes enrouges et une baisse en blancs et roses.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui