L'Agriculteur Charentais 25 mai 2017 à 08h00 | Par Lionel Robin

JA Nouvelle Aquitaine : Manger local mais collectif

La restauration collective, thème de l’AG, le 11 mai à Périgueux, devant une soixantaine de personnes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plusieurs intervenants ont débattu lors de la table ronde sur l’alimentation de proximité.
Plusieurs intervenants ont débattu lors de la table ronde sur l’alimentation de proximité. - © L. Robin

«La restauration collective, c’est un sujet qui nous rapproche. Nous nous sommes donné deux ans pour aboutir à un projet concret à partir des expériences locales », a précisé le président des Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine, Jonathan Lalondrelle. C’est par ces mots qu’il ouvrait la table ronde sur le thème “JA : au cœur de l’alimentation”. Une table ronde qui concluait l’assemblée générale des JA Nouvelle-Aquitaine, le 11 mai, au Pôle interconsulaire de Coulounieix-Chamiers (24).
L’animation de cette table ronde était assurée par Vincent Cany, conseiller réseau au sein des JA national. Étaient invités à débattre ensemble Geneviève Barat, vice-présidente du Conseil régional en charge de la ruralité et agricultrice dans la Creuse, Myriam Eymard, déléguée régionale d’Interbev, Olivier Bourg, responsable du lycée horticole de Voutézac, en Corrèze, Pascal Coste, président du Conseil départemental de la Corrèze, et Thomas Vivien, administrateur des JA national en charge de l’Observatoire des marchés et des prix.

Lire la suite dans l’édition papier du 19 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.